Quelles sont les étapes à suivre pour déménager en toute tranquillité en tant que fonctionnaire de police ?

demenagement

Un fonctionnaire de police qui trouverait une opportunité immobilière dans une autre ville ou une autre région songerait inévitablement à un déménagement. Comment faire pour que cela se passe bien ? Simplement en respectant certaines étapes qui vont baliser sereinement ce changement d’adresse.

Fonctionnaire de police : ne pas stresser quand on déménage, c’est possible

En quelques clics, un fonctionnaire de police peut trouver sur internet des listes d’aide au déménagement. Il s’agit d’un décompte à rebours commençant 6 mois avant le départ présumé, indiquant toutes les choses à réaliser à différents niveaux pour n’oublier aucun organisme et aucune formalité administrative.

Ces listes indiquent qu’il faut contacter les entreprises de déménagement pour demander un devis à minima 4 mois avant la date du départ. Cela permet de trouver la date parfaite pour le déménagement mais aussi d’organiser ce dernier en programmant par exemple la visite technique.

Ce rendez-vous in situ ou par visioconférence avec les déménageurs a pour objet de déterminer le cubage et l’endroit où le fonctionnaire de police entend se rendre.

Cela est particulièrement intéressant pour pouvoir prétendre normalement à des aides financières dont l’ICR, l’Indemnité de Changement de Résidence, qui prend ces éléments en compte pour calculer le montant de l’aide allouée au fonctionnaire d’Etat.

Ce qu’il faut retenir pour un déménagement serein quand on est policier

Le montant de l’ICR ; mais aussi d’autres aides qui peuvent être mobilisées dans le cadre d’un déménagement ; peuvent inciter un fonctionnaire de police à demander un déménagement toutes options. Pourquoi faire ce choix ? Tout simplement pour gagner en sérénité.

Le déménagement toutes options, par le bais de l’ICR peut être pris en charge partiellement ou totalement, ce qui constitue une excellente nouvelle pour un fonctionnaire de police.

Même quand on aspire ardemment à son déménagement, le fait de devoir le préparer peut sembler anxiogène. Rien n’est plus débilitant sans doute que de voir une habitation se vider au fil des jours parce que l’on prépare ses cartons.

Ces mêmes cartons qu’il s’agit en premier lieu de trouver, ce qui n’a rien d’évident en fonction des affaires que l’on doit emporter. Les amateurs de lecture, de cinéma ou encore de musique, savent que rien n’est plus lourd qu’un carton de livres ou de bandes dessinées. Il convient donc de prendre les bons contenants.

En demandant aux déménageurs de s’en occuper le jour du départ, ces questions et problèmes disparaissent. Tout est emporté et mis dans le camion en direction de la nouvelle maison ou de l’appartement sur lequel on a porté son choix.

Pas la peine de s’en faire avec des meubles qui se montrent récalcitrants à démonter ou encore l’angoisse de savoir qu’il n’est pas possible de les passer par la cage d’escalier parce que le règlement de copropriété le stipule : les déménageurs ; prévenus de cet état de fait ; prendront la précaution de venir avec un monte-charge pour tout sortir par les fenêtres.

En suivant tranquillement les étapes décrites sur la liste et en faisant confiance à une entreprise de déménagement, le fonctionnaire de police va voir arriver le jour de son départ avec un stress minimum.

Fournisseurs d’énergie, de téléphonie, école des enfants, Caisse d’Allocations Familiales : rien n’est laissé au hasard même si les listes trouvées sur le net sont générales et qu’il faut néanmoins penser à souscrire un suivi par la Poste pour être certain par exemple d’avoir fait un changement d’adresse également pour les magazines et revues auxquels on peut être abonné de longue date.